par notre collaborateur François Normandin, chargé de cours aux HEC

Au-delà des décès et de l’inquiétude soulevée par l’éclosion du COVID-19, les entreprises et les organisations doivent se préparer rapidement et adéquatement aux conséquences humaines et économiques de cette épidémie qui a touché, à ce jour, près de 80 pays. Car les perturbations pour les entreprises du domaine de la logistique sont inévitables, et viendront bien assez vite : « Nous prévoyons que le pic de l’impact du COVID-19 sur les chaînes d’approvisionnement mondiales se produira à la mi-mars, forçant des milliers d’entreprises à ralentir ou à fermer temporairement des usines de montage et de fabrication aux États-Unis et en Europe », affirment sans détour deux experts dans la prestigieuse Harvard Business Review[1].

La chose est donc à prendre au sérieux. Mais que peuvent faire les entreprises et les organisations du secteur de la logistique afin de minimiser les impacts potentiels de cette crise sanitaire? Ces quelques conseils[2] énoncés par James B. Rice, Jr., le directeur adjoint du MIT Center for Transportation & Logistics, pourront à coup sûr guider votre réflexion et votre marche à suivre.

1. Les employés d’abord! Ils sont l’essence même de votre organisation. Sans eux, impossible de poursuivre les activités courantes. Sachez où ils sont situés à tout moment sur le globe, et prévoyez des ressources supplémentaires pour ceux-ci et leurs proches en cas d’isolement volontaire ou forcé.

2. Revoyez les processus et les procédés. En cas d’absences prolongées, de quelle manière pouvez-vous vous assurer de la continuité des opérations? Des modalités de transport et d’hébergement sont sans doute à prévoir pour les remplaçants éventuels.

3. Élaborez des scénarios en cas de pénurie. Vos fournisseurs pourraient ne pas être en mesure d’honorer leurs engagements à votre égard, surtout s’ils dépendent de pays, comme la Chine, qui sont fortement touchés par la crise. Accumulez et stockez! Entrevoyez la possibilité de faire temporairement affaire avec d’autres fournisseurs, peut-être situés plus près de vos activités;

4. L’information, toujours! En ces moments d’inquiétude et d’incertitude, beaucoup de choses s’entendront et se diront. Dans la mesure où le degré de transparence des autorités gouvernementales varie grandement d’un pays à l’autre, un coup de fil passé à vos gens sur le terrain vous donnera sans doute un aperçu plus juste de la situation et de ses conséquences pour votre organisation.

5. Établissez un centre de commandement. La création d’une cellule de crise, dont les membres, haut placés dans l’organisation, pourront définir et coordonner les rôles, le processus de prise de décision, les actions à prendre et les communications avec les parties prenantes, est essentielle.

Maintenant plus que jamais, la connaissance de vos gens, de vos clients, de vos fournisseurs, de vos forces de même que de vos vulnérabilités vous aidera à répondre efficacement à la crise du coronavirus. Un gestionnaire avisé en vaut deux!       

________________________________

[1] Notre traduction. Pierre Haren et David Simchi-Levi, « How Coronavirus Could Impact the Global Supply Chain by Mid-March ». Harvard Business Review, 28 février 2020.

[2] James B. Rice, Jr., « Prepare Your Supply Chain for Coronavirus ». Harvard Business Review, 27 février 2020.