Par notre collaborateur François Normandin, chargé de cours au HEC Montréal

Les entreprises du domaine d’affaires de la logistique le savent toutes : les besoins en main-d’œuvre sont criants… et récurrents. Cette pénurie frappe les organisations de toutes tailles et à tous les niveaux. Dans un sondage1 mené sur le sujet par le Groupe de la Banque mondiale, entre 35 % et 39 % des répondants estiment que la disponibilité de la main-d’œuvre pour les postes opérationnels, les postes administratifs et les postes de supervision est faible ou très faible. La situation n’est guère plus rose quant aux postes de gestion dans l’industrie, la moitié des personnes sondées en arrivant au même constat.

Que peuvent faire les organisations du secteur afin de remédier à la situation? S’il n’existe pas de solution miracle, certaines interrogations pourront aider ces dernières à entrevoir des pistes de solution :

  • Faisons-nous tout ce qu’il faut afin de conserver nos employés actuels? Il en coûte toujours plus cher de remplacer un employé que d’en conserver un ancien. Assurez-vous de d’abord de colmater les fuites sur votre navire en faisant de votre organisation un lieu où il fait bon travailler!
  • Avons-nous songé à toutes les catégories de travailleurs potentiels? Les candidats issus de l’immigration ou les personnes retraitées, entre autres, sont à considérer. Le Groupe AFFI en sait quelque chose, lui dont 80% des effectifs sont constitués par des employés présentant des limitations fonctionnelles.
  • Avez-vous exploité toutes les ressources de votre réseau? La solution se trouve peut-être chez l’un de vos clients ou l’un de vos fournisseurs. Faites connaître vos besoins à ces derniers!

L’organisation du travail est-elle assez souple? Les nouvelles générations souhaitent pouvoir concilier toutes les sphères de leur vie avec le travail. Pouvez-vous les accommoder en ce sens?

La croissance du domaine du transport et de la logistique sera vigoureuse au cours des années à venir, soit environ 4,9 % par année d’ici 2024.2  Aucun doute à ce chapitre : la problématique de la main-d’œuvre doit être l’une des priorités stratégiques du secteur afin d’assurer la croissance de tous les acteurs du secteur.    

 

1 Alan McKinnon, Christoph Flöthmann, Kai Hoberg et Christina Busch (2017). Logistics Competencies, Skills, and Training: A Global Overview. Groupe de la Banque mondiale, pp. 15-16.

2 IMARC Group. Logistics Market: Global Industry Trends, Share, Size, Growth, Opportunity and Forecast 2019-2024